Mardi, 20 Novembre 2018

C Culture

Droits d’auteurs : Tina tient à sa reconnaissance

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Auteure de plusieurs titres de la maison de production Direct Prod pour les artistes Shan’L, Ariel T et A2T, Tina reproche au patron de Direct Prod de ne pas lui reconnaître sa qualité d’auteur.

« Edgard Yonkeu est à la fois la personne qui m’a permis d’entrer dans ce monde-là, mais aussi c’est lui qui a le moins respecté mes droits », a déclaré l’artiste gabonaise auteure-compositrice dénommée Tina. Celle qui collabore avec Edgard Yonkeu depuis 2013 indique que ce dernier jouerait en sa « défaveur ». Il ne lui reconnait pas la paternité des œuvres qu’elle a écrite seule. « Chaque fois qu’il y a mon nom, il y a un nom qu’on a ajouté pour faire croire à une co-écriture », a-t-elle déploré. 

Selon elle, Edgard Yonkeu avait promis qu’au niveau de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM), son nom devait apparaître comme seul auteur mais ça n’a pas été le cas. A défaut de se rendre au siège social de la SACEM en France, Tina a consulté le site de la SACEM pour s’en rendre compte.

« Ariel m’a dit, Edgard n’a jamais enregistré les morceaux mais il nous l’a fait croire. Donc il a passé son temps à mentir. Je cherche Shan’L, je trouve une seule œuvre de Shan’L que j’ai coécrite, "My Love". Il y a trois auteurs dont Shan’L et deux autres qui n’ont jamais participé à l’écriture. Ni Shan’l ni moi ne connaissons les deux autres auteurs », a-t-elle dévoilé.

Soucieuse de la reconnaissance de son travail, Tina a donc demandé que Direct Prod n’exploite plus ses œuvres, mais Edgard Yonkeu aurait refusé. « Alors, j’ai vu rouge. Je suis humaine et j’ai pensé à Shan’L qui est mon amie. J’ai donc envoyé une note vocale à Edgard Yonkeu pour lui dire vas-y mais je veux au moins qu’on reconnaisse mon statut d’auteure. Le titre de Shan’L, "Serré Serré",  est sorti. Mais dans la description, on dit que j’ai coécrit ce morceau. Ce morceau de la première à la dernière phrase est écrit par moi », a-t-elle continuer à expliquer.

Tina se dit « épuisée des manœuvres d’Edgard Yonkeu » et ne veut plus qu’il exploite son travail. « Les morceaux qui sont à venir, je ne veux plus qu’ils sortent. Il s’agit de trois morceaux. Je ne veux pas que mes morceaux sortent », a-t-elle insisté. Elle se dit prête à aller en justice. Elle se fonde sur la législation en vigueur qui stipule que « l’exploitation de l’œuvre ne peut avoir lieu sans autorisation préalable formelle et par écrit de l’auteur ». « Je n’ai donc donné aucune autorisation formelle par écrit à monsieur Edgard Yonkeu. Mieux encore, je l’interdit », clame-t-elle.

« Tina tu es la plume et moi la mélodie dommage que tu t'en ailles », a réagi Shan’L pour qui « ce que Tina demande est tout à fait légitime ».

 

 Matin Equatorial

Une publication du groupe de presse Gabon Media corporation

Email:

matinequatorial@gmail.com

Tel:

 +241 01.76.89.77 
        +241 04.94.83.86