Samedi, 25 Mai 2019

P Politique

Climat sociopolitique : Une dizaine d’acteurs lancent un appel à agir au Gabon

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Dix acteurs politiques et de la société civile ont manifesté leur volonté de poser des actions citoyennes en vue d’appeler le plus grand nombre à se lever pour faire respecter la Constitution gabonaise.

Alors que le climat social semble s’apaiser et que le fonctionnement des institutions est au beau fixe, nonobstant le séjour de convalescence du président de la République, Ali Bongo Ondimba au Maroc, la classe politique entend marquer d’une pierre blanche son mécontentement, face à ce qu’elle qualifie comme une « arnaque politique du siècle ».

C’est le cas d’un groupe de dix acteurs politiques et de la société civile qui ont lancé un « appel à agir » et se positionner en « citoyens libres, conscients et responsables ». Placide Aubiang Nzeh, Noël Bertrand Boundzanga, Elza Ritchuelle Boukandou, Franck Ndjimbi, Nicolas Nguema,  Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Anges Kevin Nzigou, Marc Ona Essangui, Edgard Owono Ndong et Maxime Minault Zima Ebeyard ont dressé un tableau sombre du climat socio-politique du pays depuis octobre 2018. 

« Nous sommes convaincus que la politique, comme la gestion d’un Etat, ne se ramène pas à la protection d’intérêts égoïstes. Nous sommes certains que la grandeur d’un homme réside dans sa capacité à se mettre au service de l’intérêt général », clament-ils. 

Cet appel s’adresse à tous les Gabonaises et Gabonais au-delà des croyances et religions, des métiers, des fonctions, des engagements partisans et sociétaux, à ceux qui ont la charge de l’Etat, à tous les compatriotes qui sont en situation de protéger le Gabon des troubles de tous ordres, à tous les amis du Gabon. Il sera suivi d’actions concrètes dans les prochains jours, ont annoncé les acteurs politiques et de la société civile. 

Ils entendent aller à la rencontre des responsables d’institutions, des représentants diplomatiques accrédités au Gabon, des responsables de formations politiques de l’opposition comme de la majorité, des responsables des différentes confessions religieuses, des syndicats et de la société civile. 

« D’ici au 31 mars, nous vous informerons régulièrement des résultats de nos rencontres. Nous vous le diront sans tabou et en toute franchise. D’ici au 31 mars, chacun de vous, chacun de nous doit, comme pour paraphraser John Fitzgerald Kennedy, se demander non pas ce que les autres peuvent faire pour lui ou pour le Gabon mais ce qu’il peut faire pour le Gabon », lancent-ils. 

 

 

 Matin Equatorial

Une publication du groupe de presse Gabon Media corporation

Email:

matinequatorial@gmail.com

Tel:

 +241 01.76.89.77 
        +241 04.94.83.86