Jeudi, 20 Juin 2019

P Politique

Parti politique : Patricia Taye peaufine la célébration des 25 ans du CLR

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Pour marquer d’une pierre blanche la commémoration du demi-siècle du Centre les libéraux réformateurs (CLR), la vice-présidente du parti annonce une série d’activités dans les prochains jours. 

Un quart de siècle, ça se fête d’une manière particulière. Le Centre des libéraux réformateurs (CLR) de Jean Boniface Assélé entend bien répondre à cette attente. C’est du moins ce que l’on peut retenir de la séance de travail tenue le 18 mai 2019 à la permanence de cette formation politique, à Awendjé dans le 4e arrondissement de Libreville. 

Sous la conduite de la vice-présidente du parti, membre de la majorité présidentielle, par ailleurs, ministre déléguée à l’Intérieur, Patricia Taye Epse Zodi, les militants et sympathisants du CLR ont décidé d’un commun accord d’un programme d’activités qui se veulent  participatives. 

Si les dates ne sont pas précisées, la série d’activités, elles, tournent autour de l’actualisation du fichier militant, l’implémentation de l’idéologie et l’offre politique du CLR, des cafés-politiques qui serviront de cadre d’information et d’échanges.

Un véritable challenge pour le parti de « Tonton Associé » qui semble être à la croisée des chemins après avoir enregistré une série de démissions ces dernières années. De plus, le président du CLR n’a pas hésité ces derniers mois à exprimer son mécontentement envers le Parti démocratique gabonais (PDG), au pouvoir.  

En dépit de toutes ces mésaventures, la vice-présidente du CLR affiche un air serein sur l’avenir du CLR. Pour elle, durant ces 25 ans d’existence, le CLR peut se vanter d’avoir participé à la formation d’une certaine élite, aujourd’hui prisée sur la scène politique. Toute chose qui, selon Patricia Taye, résulte de la conviction du Président Jean Boniface Assélé Dabany qui, au-delà des appartenances ethniques et régionalistes, a donné du sien pour contribuer à l’encadrement de jeunes passionnés de politique. 

Des valeurs qui devraient caractériser chaque militant de ce parti de la majorité, notamment à travers un militantisme sincère et réel. Mais aussi à travers des cotisations, la défense et la valorisation du parti. D’ailleurs, elle n’hésite pas d’affirmer sans rechigner que le Centre des libéraux réformateurs (CLR) est un patrimoine politique qui va survivre au-delà des hommes. 

 

 

 Matin Equatorial

Une publication du groupe de presse Gabon Media corporation

Email:

matinequatorial@gmail.com

Tel:

 +241 01.76.89.77 
        +241 04.94.83.86