Mardi, 20 Novembre 2018

S Société

Environnement : Libreville abritera le premier forum GMES & Africa

L’enjeu de cet évènement est de responsabiliser les décideurs en leur fournissant des données pour la sécurisation de l’environnement.

La capitale gabonaise va accueillir, du 19 au 23 novembre 2018, le premier forum GMES & Africa, a-t-on appris auprès des autorités gabonaises. « Aujourd’hui je ne peux cacher mon plaisir en annonçant officiellement l’organisation à Libreville de la Conférence GMES Africa qui est le premier forum de ce programme GMES Africa », a déclaré le directeur général de l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (AGEOS), Tanguy Gahouma.

« Cette 2e collaboration en moins d’un an avec l’Union africaine montre un signal. Le signal de la direction choisie par le Gabon dans sa volonté de maîtriser les technologies de l’espace. C’est un choix gagnant », a-t-il ajouté.

« GMES and Africa est une initiative née de la volonté de la collaboration entre la Commission de l’Union africaine et la Commission européenne. Il s’agit d’une initiative de 30 millions d’euros sur 3 ans qui couvre les enjeux liés aux ressources naturelles, aux zones côtières et maritimes. Cette initiative signée en 2016 voit son application effective démarrée cette année 2018 », a déclaré le coordonnateur du programme GMES & Africa, Dr. Tidiane Ouattara qui a indiqué que sur l’échelle africaine « ça été un des projets les plus rapides ».

Selon lui, le Gabon a été choisi pour abriter ce premier forum à l’issue d’un appel d’offre qui a retenu 13 consortiums dont celui mené par l’AGEOS qui compte 5 pays (Gabon, Tchad, Guinée-Equatoriale, Burundi, Cameroun). Il bénéficie « d’une subvention de plus d’un million d’euros afin de monter une dizaine d’applications qui utilisent l’observation de la terre. Elles vont permettre principalement dans les domaines de l’eau et des ressources naturelles d’améliorer notre gestion de ces capitaux naturels », a indiqué Tanguy Gahouma.

Ce forum se fera sous le thème « libérer le potentiel de l’observation de la terre en tant que moteur essentiel du développement durable ». Il se tient après deux missions préparatoires de la Commission de l’UA et la signature d’un accord de partenariat avec le Gabon. Il devrait ouvrir une fenêtre sur le pays. « Nous ferons de Libreville la capitale africaine de l’espace », a déclaré Tidiane Ouattara.

« Pour nous, avoir été choisi comme la capitale africaine de l’espace pendant 5 jours est une opportunité formidable », a pour sa part témoigné Tanguy Gahouma qui espère démontrer l’impact des images satellites sur l’amélioration du quotidien des populations. Un deuxième forum est prévu au nord du Sahara, mais des ateliers thématiques d’envergure continentale sont prévus après celui de Libreville.

 

 Matin Equatorial

Une publication du groupe de presse Gabon Media corporation

Email:

matinequatorial@gmail.com

Tel:

 +241 01.76.89.77 
        +241 04.94.83.86