Mardi, 26 Mars 2019

S Société

Droits de la femme : Estelle Ondo aux assises de la CCF63 à New-York

La ministre de la Famille prend part à la 63e session de la Commission de la condition de la femme qui se tient au siège des Nations-Unies, à New-York, depuis le 11 mars.

La 63ème session de la Commission sur la condition de la femme des Nations Unies (CCF63) s’est ouverte le 11 mars 2019. La rencontre, dont la problématique est portée sur « les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et les infrastructures durables au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles », se poursuit jusqu’au 22 mars.

Durant dix jours d’échanges,  il s’agira pour les représentants des Etats-membres des Nations-Unies d’évaluer les progrès en matière d'égalité des sexes, identifier les défis, fixer des normes mondiales et formuler des politiques concrètes visant à promouvoir l'égalité des sexes et la promotion de la femme dans le monde.

Prenant la parole, au nom du Gabon, la ministre Estelle Ondo a mis en avant les bonnes pratiques en matière de protection sociale, de services publics et d’infrastructures durables au Gabon. Celles-ci se caractérisent sur le plan juridique par l’adhésion aux instruments internationaux relatifs à l’amélioration de la condition de la femme. 

L’autonomisation de la femme gabonaise se caractérise aussi par la construction de 23 haltes garderies à travers le pays ; la construction de 21 cases communautaires faisant le relais des haltes garderies en zone rurale ; l’octroi d’allocations familiales et de rentrée scolaire aux femmes rurales, par le biais de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Des avancées qui s’étendent également dans le domaine infrastructurel et technologique. 

Toutefois, Estelle Ondo a dénombré quelques limites, notamment la non-prise en compte des domestiques non rémunérés dans le système de prévoyance sociale nationale, du fait des pesanteurs socioculturelles. Par ailleurs, a-t-elle souligné, sur ce sujet, le débat demeure sur l’opportunité ou non de légiférer. 

Occasion unique de débattre sur la problématique du genre, cette 63e session  devra aboutir sur la coordination des actions aux niveaux national, régional et mondial. Les priorités seront incluses dans le document final de la CCF63 (plus communément appelé les « Conclusions concertées »).

 

 

 Matin Equatorial

Une publication du groupe de presse Gabon Media corporation

Email:

matinequatorial@gmail.com

Tel:

 +241 01.76.89.77 
        +241 04.94.83.86